CADRE DU COACHING COACTIVETEAM

La mission de coaching Coactiveteam est définie par contrat comprenant :  

. Ses objectifs et ses indicateurs de réussite

. Sa durée, fréquence, cadence, début et fin, modalités : de face à face, à distance

. Ses engagements tri-partites

. Les conditions budgétaires qui incluent les conditions de résiliation, ainsi que les règles en cas d’annulation ou de report de séance

. L’éthique personnelle du coach et la déontologie à laquelle il souscrit

. La méthodologie (éventuel recours à des outils spécifiques)

Le coach Coactiveteam

. est en supervision

. respecte et adhère au code de déontologie, aux directives éthiques et aux normes professionnelles

. a fait un travail de développement personnel 

Nous mesurons la valeur ajoutée d’un Manager à sa capacité de renforcer l’efficacité de l’organisation, à motiver les équipes dans le respect des règles et de la stratégie de l’entreprise et à coacher ses collaborateurs afin de développer leurs performances.« Le Coaching permet de travailler les compétences requises pour atteindre un objectif fixé dans un principe de mesure du résultat avec la volonté d'obtenir un changement durable. »

COACHING PROFESSIONNEL

RÔLE ET MISSION

​ Le coach considère son client comme un partenaire. Tous deux déterminent ensemble l’objectif, le cadre, et les résultats attendus et le client reste le seul responsable de ses propres objectifs. En ce sens, il est maître du contenu.

Le coach est un expert du processus de coaching et reste maître du cadre. Son rôle de partenaire requiert qu’il soit dans la position de comprendre les enjeux professionnels de son client sans toutefois être l’expert du métier de celui-ci. Le coach posera les bonnes questions, le client trouvera ses réponses.

La finalité du coaching est de promouvoir l’autonomie du client, de libérer son potentiel, de développer sa performance, en activant ses ressources intérieures auxquelles lui seul peut accéder.

Le rôle du coach est de :

  • Découvrir et clarifier ce que le client souhaite accomplir pour établir un contrat fondé sur un objectif mesurable et daté, assorti d’indicateurs de résultat.

  • Aider le client à identifier ses motivations, ses stratégies et ses compétences.

  • Montrer au client l’ensemble des options qui s’offrent à lui.

  • Confronter le client à ses engagements ou à sa problématique, si cela peut le faire progresser.

  • Aider le client à dévoiler l’ensemble des options qui s’offrent à lui.

  • Aider le client à produire ses propres solutions et ses stratégies.

 

Le coach professionnel se fait superviser pour prendre du recul et garantir l’efficacité du processus. Le coach engage sa responsabilité, alerte son client lorsqu’il constate des dysfonctionnements et met fin au contrat s’il estime qu’il ne lui est pas possible de continuer cette relation de coaching

l

EXTRAIT CODE DE DÉONTOLOGIE SF COACH® 
Le code de déontologie (texte intégral. V 2011)

1 – DEVOIRS DU COACH
Art. 1-1 – Exercice du Coaching
Le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation, de son expérience et de sa supervision.

Art. 1-2 – Confidentialité
Le coach s’astreint au secret professionnel.

Art. 1-3 – Supervision établie
L’exercice professionnel du coaching nécessite une supervision. Les Membres accrédités de la Société Française de Coaching sont tenus de disposer d’un lieu de supervision.

Art. 1-4 – Respect des personnes
Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence.

Art. 1-5 – Obligation de moyens
Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère.

Art. 1-6 – Refus de prise en charge
Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

2 – DEVOIRS DU COACHE VIS A VIS DU COACHE

Art. 2-1 – Lieu du Coaching
Le coach se doit d’être attentif à la signification et aux effets du lieu de la séance de coaching.

Art. 2-2 – Responsabilité des décisions
Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au coaché.

Art. 2-3 – Demande formulée
Toute demande de coaching, lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par l’entreprise et l’autre par l’intéressé lui-même. Le coach valide la demande du coaché.

Art. 2-4 – Protection de la personne
Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

3 – DEVOIRS DU COACHE VIS A VIS DE L'ORGANISATION

Art. 3-1 – Protection des organisations
Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il travaille.

Art. 3-2 – Restitution au donneur d’ordre
Le coach ne peut rendre compte de son action au donneur d’ordre que dans les limites établies avec le coaché.

Art. 3-3 – Équilibre de l’ensemble du système
Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts du coaché et de son organisation.