Aide au financement

La Réforme de la Formation en cours est explicite : permettre à chacun de se former tout au long de sa vie. La notion d’activité prend le pas sur la notion professionnelle. En ce sens, la formation doit être accessible pour chacun: en entreprise, en recherche d’emploi mais aussi pendant les périodes de chômage.

Les personnes « actives » sont mieux formés et les entreprises bénéficient d’une proposition de futurs salariés mieux préparés à leurs besoins et aux mutations.

Selon son statut, le futur candidat a une formation bénéficie de différentes possibilités de financement : financement par l’entreprise elle-même, Compte Personnel de Formation (CPF), Période de Professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), etc.

Financement de l’entreprise sur son Plan de Formation

Chaque employeur participe au financement des actions de formation continue des salariés et des demandeurs d’emploi en payant une taxe annuelle, cela concerne tous les employeurs,quels que soient le nombre de leurs salariés, la nature de leur activité ou leur statut juridique : société,entreprise individuelle .

Les entreprises de moins de 300 salariés peuvent obtenir une participation de la part des OPCA ((Organisme Paritaire Collecteur Agréé), en retour des fonds obligatoires qu’elles ont versés.

Financement des formations dirigeants, micro-entrepreneur,auto-entrepreneur et créateurs d’entreprises .

Pour développer leurs compétences, les chefs d’entreprises peuvent solliciter un financement auprès du Fonds d’Assurance Formation (FAF) auquel ils cotisent.

Quelle que soit l’activité exercée : commerce, artisanat, prestations de service ou professions libérales … les professionnels ont besoin de développer leurs compétences pour répondre aux évolutions des métiers et aux nouveaux besoins de leurs clients. Si l’accès à la formation n’est pas un long fleuve tranquille pour les entrepreneurs et les créateurs, des financements sont bel et bien disponibles.

Chaque cas reste particulier et chaque dossier peut trouver une solution :

1- Identifier le bon organisme FAF : AGEFICE , FIF PL, FAFCEA, …

2- S’informer sur les formations financées et les axes de formations prioritaires

3- Obtenir un dossier de prise en charge de formation

Tous les chefs d’entreprise peuvent  bénéficier  du crédit d’impôt formation
(exepté  les micro-entreprises et les auto-entrepreneurs.)

Dès lors que le chef d’entreprise suit une formation, en lien avec son activité, l’entreprise pourra bénéficier d’un crédit d’impôt spécifique qui aura pour base de calcul la dépense payée au titre de cette formation.

Calcul : nombre d’heures que le chef d’entreprise a passé en formation (dans la limite de 40 heures par année civile), par le taux horaire du SMIC , soit environ 395 € par an pour 40 heures de formation.

Ce crédit d’impôt peut s’ajouter à la prise en charge des coûts de formation par des organismes de financement de la formation continue. C’est donc une aide, en plus, des remboursements qu’on peut obtenir auprès de ces organismes.

Il faut déclarer le crédit d’impôt au moment du bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.